14/11/2008

Des-illusion(s)

 

je lui chantais....

il me semblait qu'il m'écoutait

peut-être m'aimait-il pour ma voix...aussi..

sans doute prenait-il aussi du plaisir à m'écouter

je lui offrais la chanson

avec toutes mes illusions de mes 20 ans

ah! c'est loin tout ça

et...beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis

et puis...je suis beaucoup plus les deux pieds sur terre!

 

 Voilà combien de jours, voilà combien de nuits,
Voilà combien de temps que tu es reparti
Tu m'as dit: "Cette fois, c'est le dernier voyage"
Pour nos coeurs déchirés, c'est le dernier naufrage
"Au printemps, tu verras, je serai de retour
Le printemps, c'est joli pour se parler d'amour
Nous irons voir ensemble les jardins refleuris
Et déambulerons dans les rues de Paris!"

REFRAIN:
Dis, quand reviendras-tu?
Dis, au moins le sais-tu
Que tout le temps qui passe
Ne se rattrape guère...
Que tout le temps perdu
Ne se rattrape plus!

Le printemps s'est enfui depuis longtemps déjà
Craquent les feuilles mortes, brûlent les feux de bois
À voir Paris si beau en cette fin d'automne
Soudain je m'alanguis, je rêve, je frissonne
Je tangue, je chavire, et comme la rengaine
Je vais, je viens, je vire, je me tourne, je me traîne
Ton image me hante, je te parle tout bas
Et j'ai le mal d'amour, et j'ai le mal de toi

 

.......

http://www.frmusique.ru/texts/b/barbara/disquandreviendrastu.htm

 

 

17:30 Écrit par Courant d'airs dans AMOUR | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courants d airs |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.